Réservé aux membres :
 
 

La première Société de l'Ordre de Léopold (1856 - ?)

Le 3 janvier 1856 voit la création, à Bruxelles, d'une « Société des décorés de l'Ordre de Léopold ». Elle est placée sous le patronage de S.A.R. le Comte de Flandre, son Président d'honneur.

L'article 2 de ses statuts ou règlement en précise les buts :

  • la philanthropie ;
  • le maintien de la fraternité ;
  • la stricte observation de sa devise (celle de la Nation : « L'Union fait la Force ») parmi ses membres.

Pour devenir membre de la Société, il faut être décoré de l'Ordre et « jouir de l'estime publique ». Le candidat doit être présenté par deux membres chargés de s'enquérir de la moralité du postulant avant sa présentation!

Cette présentation du postulant donne lieu à un certain cérémonial : le candidat admis est présenté par les Commissaires revêtus de leurs insignes. Après lecture du règlement et du procès-verbal d'admission par le secrétaire, le président adresse au nouveau membre une « allocution fraternelle » et l'engage à se conformer au règlement « en bon et loyal sociétaire ». Il lui fait ensuite prêter le serment suivant :

« Je jure de ne rien faire qui puisse porter atteinte à la considération de l'Ordre de Léopold, de me conformer en tout et pour tout au Règlement et d'être un frère loyal et dévoué. »

Un droit d'inscription de 5 francs et une cotisation annuelle de 12 francs sont exigés.

Les membres sont soumis à certaines obligations : assistance aux réunions anniversaires du 21 juillet et du 16 décembre, présence aux services funèbres des membres décédés et lors des élections des comités. Outre ces réunions obligatoires, des réunions de convenance sont fixées au premier lundi du mois. Des amendes sanctionnent les absences.


Révisions des statuts

Après une première révision des statuts en 1862, la Société se dotera le 2 mars 1870 de statuts conformes à la loi du 3 avril 1851 sur les sociétés de secours mutuels.

Dans ces statuts, des membres effectifs et honoraires sont prévus. Les conditions d'admission restent inchangées mais le cérémonial est simplifié : on ne parle plus de serment !

Deux sortes de réunions sont prévues : ordinaires ou extraordinaires. Les premières se tiennent le premier mercredi du mois, les secondes lors des fêtes, des services funèbres… La présence aux réunions extraordinaires est obligatoire pour les membres effectifs habitant Bruxelles ou ses faubourgs.

Elément nouveau des statuts, une intervention dans les soins de santé et dans les frais funéraires. Chaque membre effectif de Bruxelles ou ses faubourgs a droit, et sous certaines conditions, pour lui, sa femme et ses enfants non mariés cohabitant, aux soins d'un médecin de la Société et aux médicaments prescrits par ce dernier. De même, lors d'un décès d'un membre effectif de Bruxelles ou de ses faubourgs, la Société, sauf opposition de la famille, prend en charge les frais de funérailles pour un montant forfaitaire de 120 francs. Pour un membre habitant la province, cette somme sera versée aux héritiers.

En l'absence de documents probants, il est supposé que cette première Société de l'Ordre de Léopold disparut lors de la guerre 1914–1918.


1932-1934 : création de la Société d'entraide… actuelle

La Société actuelle fut créée avec l'appui personnel du Roi Albert Ier pour le 100e anniversaire de l'Ordre.

A cette occasion, le Roi, accompagné de dignitaires du Palais, reçoit une délégation de la Société d'entraide des membres de l'Ordre. Cette délégation est conduite par le Comte de Broqueville, Premier Ministre, Ministre d'Etat et doyen des grands cordons de l'Ordre. Il est accompagné de M. Hymans, Ministre des Affaires Etrangères et de vingt des membres fondateurs formant le Comité de la Société.

Le Premier Ministre prononce un discours dans lequel il annonce au Roi la création de la Société et le prie d'accepter le premier exemplaire de ses statuts et la réplique de la médaille frappée par la Monnaie à l'occasion de la fondation de l'Ordre.

Le Roi, dans sa réponse, félicite chaleureusement le Premier Ministre et le Comité de la Société pour leur initiative et les remercie de ce témoignage de fidélité et de patriotisme.

Depuis ce jour, toutes les actions de l'association s'inspirent des paroles adressées par le Roi Albert Ier aux fondateurs :

« Si le port de cette décoration universellement estimée constitue un honneur, il impose des devoirs, des devoirs vis-à-vis de la Patrie, vis-à-vis de soi-même, vis-à-vis du prochain ».

Les statuts de l’Association d’entraide des membres de l’Ordre de Léopold ont été publiés aux annexes du Moniteur belge du 9 juin 1934.


Modification/Adaptation des statuts en 1968, 1982, 1998, 2004 et en 2014

Comme toute association, la Société de l'Ordre de Léopold a su s'adapter aux changements sociaux. Les modifications aux statuts ont été publiées aux annexes au Moniteur belge des 05 septembre 1968, 02 septembre 1982, 26 mars 1998, 21 juin 2004 et 24 juillet 2014.


Présidences successives

Le Comte de Broqueville, Premier Ministre, en est le premier président.
Lui succèdent :

  • le Lieutenant Général Biebuyck ;
  • Monsieur Georges Theunis, Ministre d'État ;
  • le Prince Amaury de Mérode, Grand Maréchal honoraire de la Cour ;
  • le Baron Lepage, Premier Président émérite du Conseil d'État ;
  • Monsieur Jean-Marie Piret, Procureur Général émérite près la Cour de Cassation, Chef de Cabinet honoraire du Roi.

Monsieur Xavier De Riemaecker, Avocat général honoraire près la Cour de Cassation veille depuis 2013 à ses destinées.


Sièges successifs de la Société actuelle

Le premier siège était situé rue de la Science, 27 à Bruxelles dans un hôtel de maître offert en 1939 par son plus grand bienfaiteur, Monsieur V. Khorassandjian, d'origine arménienne, qui voulait remercier sa patrie d'adoption.

En 1967, la Maison de l'Ordre s'installe au numéro 50 de la rue du Trône à Bruxelles.

En 1972, suite à l'expropriation de la Maison de l'Ordre, le siège sera transféré rue du Tabellion, 9 à Ixelles où il se trouve actuellement.


Médaille commémorative : 1982

En vue de célébrer le 150 ième anniversaire de l'Ordre, en 1982, la Société de l'Ordre de Léopold a décidé d'émettre une médaille commémorative, en bronze patiné ou en argent de 50 mm de diamètre. L'avers reprend la gravure, conforme à la médaille originale de 1832 et due à Borrel, du buste du Roi Léopold Ier en uniforme et l'inscription : ORDRE DE LEOPOLD 1832-1982 LEOPOLDSORDE. Au revers, la Croix civile de l'Ordre, gravée par Jehotte (1846), avec l'inscription : L'UNION FAIT LA FORCE – EENDRACHT MAAKT MACHT.

 

Retour